AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Infiltration & évasion. Mais c'est pas aussi simple. (PV Lena)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rosalie A. Clarkson
Proie effarouchée
► Fugitif
avatar

Messages : 101
Date d'inscription : 26/08/2011
Age : 21
Citation : Ce n'est pas parce qu'ils sont nombreux à avoir tort qu'ils ont raison
Avatar : Taylor Swift

MessageSujet: Infiltration & évasion. Mais c'est pas aussi simple. (PV Lena)   Mer 12 Oct - 16:39

Rosalie regardait alternativement son reflet dans le miroir et la photo d'une générale de l’armée américaine. Elle vérifiait chaque détail, de la teinte exacte de se cheveux à la longueur de son nez. Elle avait un visage dur, les cheveux blonds et lisse attachés en une queue de cheval haute, avec des yeux gris acier, un nez aquilin, les pommettes haute,  le teint légèrement bruni, des doigts aux ongles court et des jambes longues et musclée. Elle semblait avoir vingt-cinq ans, et s'efforçait de prendre l'allure arrogante du jeune ayant rapidement gagné un haut rang. Rosalie Clarkson ressemblait en tout point à la Générale Johanna Clay, promue à ce rang il y a trois mois, grand espoir de l'armée américaine, spécialiste de la capture d'Anormaux, et aussi, accessoirement, prisonnière des rebelles depuis la veille. Et dans quelques heure, traître à la nation pour la libération de dizaines d'Anormaux. Mais ça, elle ne le savait pas encore.
Rosalie se remémora son plan, plus par perfectionnisme que par réel besoin. Elle allait entrer dans l'un des plus grand camp militaire des Etats-Unis sous l'identité du Général Clay, en prétextant emmener une prisonnière Anormale, jouée par Lena. Rosalie n'était pas du tout d'accord avec ce choix des rebelles, elle n'avait strictement aucune confiance en cette femme, mais elle n'avait pas eu le choix. Donc, après être rentré dans le camp et être arrivé à l'endroit où était emprisonnés les Anormaux, elle devait distraire les gardes tandis que par télékinésie Lena ouvrait la porte. Là, il ne devait pas avoir trop de problèmes, la brune voulait libérer ceux de leur espèce. Ensuite, Rosalie devait mettre hors service les gardes -la partie la plus amusante du plan- puis donner un lieu de rendez-vous aux libérés. C'était là que ça se compliquait, car Lena ne serait certainement pas d'accord pour envoyer les Anormaux dans le piège des Rebelles. Mais Rosalie avait la ferme intention de bien la surveiller. Après, elles devaient tout simplement s'enfuir en courant jusqu'à la voiture avant de partir en quatrième vitesse. Cette fin était légèrement risqué, et Rosalie avait prévu une variante si cela sentait trop le roussi: changer d'apparence et sortir tranquillement en oubliant Lena. Mais le Anormaux en fuite devraient suffisament occuper les soldats pour qu'elle n'ait pas besoin de ce plan B.
Elle savait exactement ce qu'elle avait à faire. Elle rangea son miroir dans sa poche -une Générale ne portait pas de sac à main en service, c'était peu pratique- et regarda la route qui défilait à travers la route de la Jeep. Un Rebelle déguisé en soldat était au volant, et les emmenés au camp non loin de Phoenix. À l'arrière se trouvait Lena, que Rosalie surveillait à travers le rétroviseur. Elle ne voulait surtout pas qu'elle trouve un moyen de s'échapper.
Ils arrivèrent au camp. Rosalie resta parfaitement calme, répondant d'une voix claire et sûre au soldat à l'entrée leur demandant ce qu'ils faisaient. Le Rebelle se gara à l'intérieur de la cour du camp, et Rosalie-Johanna sortit de la voiture. Elle ouvrit la portière arrière et attendit que Lena en sorte.

(je m'arrête là parce que j'ai la flemme ^^" ça te gène pas de continuer à partir de là?)

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lena Wate
Proie effarouchée
► Fugitif
avatar

Messages : 132
Date d'inscription : 02/09/2011
Age : 20
Citation : La Vie est un entrelacs de Voies au milieu desquelles tu te traces la tienne.
Avatar : Kay Panabaker

MessageSujet: Re: Infiltration & évasion. Mais c'est pas aussi simple. (PV Lena)   Dim 16 Oct - 18:44

Lena haïssait cette femme. Cette femme qui lui avait enlevé sa liberté. Cette femme qui la retenait prisonnière. Elle la haïssait. Et c'était elle qu'on avait choisi pour l'accompagner dans sa mission. La jeune fille ruminait de sombres pensées en regardant le paysage morne défiler par la vitre de la voiture où on l'avait forcée à rentrer, quelques minutes plus tôt. Depuis le début du voyage, elle gardait obstinément la bouche fermée, refusant catégoriquement de dire quoi que ce soit, se contentant d'écouter ce qu'on lui disait. Depuis les quelques semaines qu'elle était arrivée au camp de Rebelles, elle avait toujours réussi à ne pas lever le petit doigt pour les aider dans leurs plans, ce qui s'était souvent terminé par des coups mais elle s'en fichait, il était tout simplement hors de question qu'elle aide les personnes qu'elle s'était toujours tellement appliquée à détester. Seulement elle n'avait pas pu résister bien longtemps lorsqu'ils l'avaient obligée à monter dans cette voiture, pour aller faire on ne sait quoi chez les Militaires. La seule chose qu'elle avait comprit, du moins qu'elle avait daigné écouter, c'était qu'elle devrait ouvrir une porte grâce à ses pouvoirs. Parfais. Seulement elle serait tellement épuisée après qu'elle ne pourrait plus faire un pas. Enfin, c'était leur problème, elle, elle s'en fichait d'être prise par les Militaires, quelle différence entre être prisonnière chez les uns ou chez les autres ?? Dans les deux cas elle était prisonnière. On lui avait dit qu'elle faisait cette mission pour délivrer ses semblables, d'autres Anormaux, mais elle ne les croyait pas, elle savait que c'était juste une façon de la faire flancher, de la pousser à les aider, et cela elle ne le voulait pas.
Ils arrivèrent au camp des Militaires. Rosalie Clarkson, la femme qui l'avait enlevée, sortit de la voiture et s'avança pour parler à un garde. Elle avait prit les traits d'une générale, et l'homme n'y vit que du feu, puisqu'il les laissa entrer. La voiture se gara dans le cour et la femme ouvrit la portière à Lena, attendant manifestement qu'elle descende. Cependant, la jeune fille en avait décidé autrement, il était hors de question qu'elle les aide, ou du moins elle voulait leur faire perdre le plus de temps possible.

"Vous voulez que je vous suive c'est ça ? Mais qu'est-ce qui vous fait dire que je vais pas vous dénoncer au premier venu ? Pourquoi est-ce que je vous aiderais ? Je veux pas pactiser avec vous, je veux pas vous aider, je sais que j'ai pas le choix mais je m'en fiche."

(Bon c'est pas super mais au moins j'ai répondu ^^")

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosalie A. Clarkson
Proie effarouchée
► Fugitif
avatar

Messages : 101
Date d'inscription : 26/08/2011
Age : 21
Citation : Ce n'est pas parce qu'ils sont nombreux à avoir tort qu'ils ont raison
Avatar : Taylor Swift

MessageSujet: Re: Infiltration & évasion. Mais c'est pas aussi simple. (PV Lena)   Lun 17 Oct - 18:17

Pendant quelques secondes Rosalie s'attendit à ce que Lena descende. Puis elle comprit que l'Anormale avait décidée de lui mettre les bâtons dans les roues. Elle le savait, jamais Lena aurait du l'accompagner. Mais c'était la seule à pouvoir ouvrir la porte sans que personne ne la voit.

"Vous voulez que je vous suive c'est ça ? Mais qu'est-ce qui vous fait dire que je vais pas vous dénoncer au premier venu ? Pourquoi est-ce que je vous aiderais ? Je veux pas pactiser avec vous, je veux pas vous aider, je sais que j'ai pas le choix mais je m'en fiche."

Rosalie lâcha un soupir agacée et se pencha vers Lena, le visage de la générale se tordant en un rictus mauvais.

"On s'en fout de ce que tu veux petite garce. Au yeux de tous ici, j'ai le droit de t'envoyer une balle dans la tête si tu essayes de t'enfuir. Enfin, je sais pas si j'ai le droit, mais on ne m'arrêtera pas. Alors c'est simple, tu te la ferme, tu me suis, tu ouvres la porte et on libère les Anormaux. Et puis c'est pas ce que tu veux, les libérer? Pour une fois que les Rebelles veulent la même chose que toi, pour des raisons différentes peut être, pour affaiblir l'Armée, mais la même chose quand même, tu devrais être contente non?"

Elle mimait juste ce qu'il fallait de la colère teintée d'étonnement. Sans attendre plus longtemps, elle la tira violemment de la voiture et indiqua au soldat armé qui allait les accompagner:

"Si elle essaye de s'enfuir, tire. Elle a un don qui ferait trop de ravages si elle rejoignait les Rebelles."

Prise d'une idée de génie, elle ajouta:

"Et ne la laisse surtout pas ouvrir la bouche, son don est d'envoyer des cris surpuissant."

Elle jeta un coup d'oeil méfiant à Lena puis se tourna de nouveau vers le soldat en demandant avec juste suffisamment d'irritation dans la voix:

"Vous attendez quoi?"

Le soldat s'empressa d'ouvrir la porte du bâtiment et ils commencèrent à empreinter un dédale de couloirs.

(ça te va ce que j'ai écris?)

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lena Wate
Proie effarouchée
► Fugitif
avatar

Messages : 132
Date d'inscription : 02/09/2011
Age : 20
Citation : La Vie est un entrelacs de Voies au milieu desquelles tu te traces la tienne.
Avatar : Kay Panabaker

MessageSujet: Re: Infiltration & évasion. Mais c'est pas aussi simple. (PV Lena)   Mar 18 Oct - 16:24

Rosalie soupira d'un air agacé et se pencha vers Lena, un sourire mauvais sur les lèvres qui aurait fait sourire la jeune fille si elle n'avait eu peur de se retrouver avec un bras en moins pour cela.

"On s'en fout de ce que tu veux petite garce. Au yeux de tous ici, j'ai le droit de t'envoyer une balle dans la tête si tu essayes de t'enfuir. Enfin, je sais pas si j'ai le droit, mais on ne m'arrêtera pas. Alors c'est simple, tu te la ferme, tu me suis, tu ouvres la porte et on libère les Anormaux. Et puis c'est pas ce que tu veux, les libérer? Pour une fois que les Rebelles veulent la même chose que toi, pour des raisons différentes peut être, pour affaiblir l'Armée, mais la même chose quand même, tu devrais être contente non?"

Comme si elle allait la tuer alors qu'elle avait tellement besoin d'elle pour ouvrir cette stupide porte. Et elle était sure que leur but n'était pas de délivrer les Anormaux, c'était impossible, pourquoi feraient-ils une chose pareille ?? Une petite voix dans sa tête lui disait que c'était pour les esclavager comme elle mais elle ne voulait pas y croire, elle espérait au moins que si leur but était vraiment de les délivrer, qu'ils se feraient arrêter avant ou alors qu'ils ne se trouveraient pas dans l'endroit indiqué. Elle avait passé sa vie à délivrer ses semblables, ce n'était pas pour qu'elle soit complice de leur emprisonnement !
Elle aurait voulu continuer plus longtemps à les retarder, malheureusement la femme la tira violemment de la voiture et se tourna vers le soldat armé chargé de les accompagner.

"Si elle essaye de s'enfuir, tire. Elle a un don qui ferait trop de ravages si elle rejoignait les Rebelles."

L'homme était grand, baraqué et n'avait pas l'air d'avoir peur de se servir de son arme, ainsi Lena jugea préférable de rester tranquille. En même temps son but n'avait jamais été de s'enfuir, juste de mettre des bâtons dans les roues des Rebelles, les ralentir le plus possible. Une idée germa dans son esprit. Si il y avait vraiment des Anormaux dans le coin, pourquoi ne pourrait-elle pas s'arranger pour les délivrer et s'enfuir avec eux ? Cependant il y avait tellement de gardes... Elle aviserait le moment venu, si ce moment venait.
Rosalie continua.

"Et ne la laisse surtout pas ouvrir la bouche, son don est d'envoyer des cris surpuissant."

Pff pathétique, elle n'avait jamais entendu dire que de tels dons étaient possibles, mais le soldat eu l'air de la prendre au sérieux et reporta son attention sur la jeune fille.

"Vous attendez quoi?"

Le soldat s'empressa d'ouvrir la porte et ils s'engagèrent tous les trois dans un dédale de couloir. Lena serra les dents. La rebelle avait vraiment pensé à tout, elle ne pouvait plus rien faire. En même temps... elle pouvait toujours bouger n'est-ce pas ?? Et le soldat avait l'air si déséquilibré par sa grande arme... Si elle le faisait tomber, cela les ralentirait à coup sûr... Mais il était si grand, comment pourrait-elle réussir à lui faire ne serait-ce qu'un croche-patte ? Le seul moyen était de recourir à ses pouvoirs, ce qui la fatiguerait... Elle décida néanmoins de le faire, elle ne pouvait pas rester les bras branlants pendant que ses ennemis se servaient d'elle ! L'arme avait l'air si lourde que si elle la faisait basculer vers l'avant cela pourrait marcher... et peut-être même n'aurait-il pas le temps de détacher ses mains de l'arme et qu'il se casserait le nez... Enfin il ne fallait pas trop espérer, déjà si elle les faisait ralentir c'était satisfaisant. Elle se décala discrètement à côté de lui et lança tout son pouvoir vers l'arme, puis elle la poussa à terre. Le soldat, prit par le poids, s'écroula à terre lui aussi.
Satisfaite, la jeune fille se tourna vers Rosalie d'un air innocent, attendant sa réaction en riant intérieurement.

(C'est vraiment nul, je savais pas quoi faire >.<)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosalie A. Clarkson
Proie effarouchée
► Fugitif
avatar

Messages : 101
Date d'inscription : 26/08/2011
Age : 21
Citation : Ce n'est pas parce qu'ils sont nombreux à avoir tort qu'ils ont raison
Avatar : Taylor Swift

MessageSujet: Re: Infiltration & évasion. Mais c'est pas aussi simple. (PV Lena)   Mer 19 Oct - 11:52

Rosalie se concentrait pour retenir par quels couloirs ils passaient, cela lui serait bien utile au moment de repartir. Elle comptait sur le soldat pour surveiller Lena, même si elle lui jetait quelques fois des regards méfiants. Elle ne lui faisait absolument pas confiance, et attendait ce qu'elle allait tenter pour faire échouer la mission.
Elle remarqua le léger décalage de la jeune fille, mais ne comprit pas tout de suite ce que l'Anormale essayer de faire. Quand elle le réalisa, il était trop tard. Elle vit l'arme du soldat être attirée vers le sol et le déséquilibrer. Rosalie ne fit rien pour tenter de le retenir et le relever, elle se tourna vers Lena et lui attrapa le bras, enfonçant ses ongles dans sa peau tendre.

«Ne refait ja-mais ça. »

Elle l'avait sifflé à l'oreille de l'Anormale, avant de relâcher et se tourner vers le soldat qui se relevait avec difficulté. Le sang qui lui couvrait la bouche montrait qu'il s'était cassé le nez, mais Rosalie ne montra aucune pitié.

« Vous irez à l'infirmerie une fois que vous nous aurez conduit aux Anormaux. »

Le soldat commença à protester, et elle lui répondit d'un ton ne supportant aucune réplique:

« C'est un ordre. »

Il se remit en route en essayant de retenir le sang avec sa main. Rosalie poussa Lena en avant et se mit à le suivre, sans la quitter des yeux. La Rebelle se demanda si elle aurai encore la force de bouger la clé. Elle avait intérêt, parce si elle se révélait inutile, Rosalie n'aurait aucun scrupule -et un grand plaisir- à se débarrasser d'elle.
Elles arrivèrent dans un long couloir noir en passant par une porte blindée que le soldat avait ouvert par une porte magnétique. Le soldat s'arrêta et déclara d'une voix qui manquait d'assurance -peut être à cause de la douleur, ou du sang qu'il avait perdu- :

« C'est les quartiers des Anormaux. »

Quartier, joli mot pour cellules de deux personnes. Mais il y avait un grand problème. Les Rebelles pensaient à un grand dortoir ou une grande salle, pas à des chambre de deux. Lena allait devoir ouvrir des dizaines de portes, ce qui allait prendre beaucoup de temps. Rosalie se demanda si elle pouvait assommer le soldat et ouvrir toutes les portes elle-même, mais cela lui semblait risqué, le soldat était armé et sur-entraîné. Une idée lui vint en voyant le sang de l'homme. La règle était de ne jamais laisser une personne seule avec la clé dans le quartier des Anormaux, mais là, elle avait peut être un moyen de contourner la règle.

« Vous pouvez aller à l'infirmerie, donnez moi juste la clé, je doit aussi parler à un Anormal.
- Mais le règlement interdit de...
- Croyez vous connaître le règlement mieux que moi? »

Elle avait prit un ton sec, puis l'adoucit pour ajouter:

« Vous avez besoin de soins, c'est évident. Je m'en veux déjà de vous avoir obligé de nous conduire jusqu'ici. »

Il sembla hésiter, puis sortit la carte-clé.

« Je vous envoie quelqu'un rapidement. »

Rosalie hocha la tête en signe d'assentiment. Elle n'avait jamais espéré le contraire. Le soldat partit et elle fit mine de chercher une cellule libre pour Lena. Dès qu'il fut dehors, elle se retourna vers l'Anormale et lui déclara.

« Ouvres les portes de tout le monde. »

Elle lui tendit la clé mais ne la lâcha pas.

« Tu le fais, sinon on est coincées ici. Et tu m'envoie les Anormaux à la porte. Vite! C'est le seul moyen pour que tu sortes ici, et pour que les nôtres soient libres. »

Elle lui fit un regard implorant la confiance, avec une telle perfection qu'elle se loua son talent d'actrice. Elle alla ensuite à la porte du couloir, qui était restée ouverte. Elle devait donner le lieu du piège aux Anormaux.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lena Wate
Proie effarouchée
► Fugitif
avatar

Messages : 132
Date d'inscription : 02/09/2011
Age : 20
Citation : La Vie est un entrelacs de Voies au milieu desquelles tu te traces la tienne.
Avatar : Kay Panabaker

MessageSujet: Re: Infiltration & évasion. Mais c'est pas aussi simple. (PV Lena)   Mer 19 Oct - 12:37

Lena vit avec satisfaction que Rosalie était furieuse. Celle-ci se tourna vers elle et enfonça ses ongles dans le bras de la jeune fille qui retint un petit cri de douleur.

«Ne refait ja-mais ça. »

Comme si dire cela allait l'empêcher de le refaire. Elle se tourna ensuite vers le soldat, qui avait apparemment le nez cassé, ce dont l'Anormale se félicita.

« Vous irez à l'infirmerie une fois que vous nous aurez conduit aux Anormaux. »

Le soldat voulu protester.

« C'est un ordre. »

Si la situation n'avait été aussi désastreuse, Lena aurait sûrement éclaté de rire devant l'air maltraité du soldat, mais alors qu'elle pensait les ralentir plus longtemps, l'arrêt n'avait pas duré plus de quelques minutes tout au plus. Les deux anormales et le soldat s'étaient remis à marcher, Rosalie poussant la jeune fille devant elle et ne la quittant pas des yeux. Elle ne pouvait plus rien faire pour les ralentir, de toute façon elle était trop fatiguée, l'arme du soldat était plus lourde qu'elle ne l'aurait pensé. Cela en était si pathétique qu'elle en aurait pleuré. Elle se sentait si inutile, marchant ainsi entre deux ennemis, peut-être pour aller trahir ses semblables, sinon pour elle ne savait quoi.
Ils arrivèrent dans un couloir barré par une porte blindée que le soldat avait ouverte.

« C'est les quartiers des Anormaux. »

Lena ne put retenir un petit cri d'horreur. Alors c'était vraiment cela qu'elle devait faire. Les trahir. Les anormaux étaient par deux dans des cellules aussi petites que des placards à balais, ils avaient l'air si terrifiés, fatigués... Elle ne pouvait pas les trahir, les envoyer à d'autres qui allaient aussi mal les traiter. Ils ressemblaient à de pauvres animaux battus, et pour la millième fois la jeune fille maudit ceux qui les avaient fait naitre, qui les avaient exposés à de telles horreurs. C'était injuste. Tellement injuste...
Prise dans ses pensées, elle n'avait pas vu le soldat partir, sûrement à l'infirmerie, et elle se retrouvait à présent seule avec Rosalie qui avait elle ne savait comment obtenu la clé des portes.

« Ouvres les portes de tout le monde. »

Elle lui tendit la clé, que l'Anormale prit. Elle allait les délivrer, parce que sinon elle se ferait tuer et ne pourrait plus jamais délivrer ses semblables qui avaient besoin d'elle. Seulement elle s'arrangerait pour déjouer les plans de la femme, elle le devait, il le fallait, ces pauvres gens ne pouvaient continuer à vivre en captivité ou ils mourraient.

« Tu le fais, sinon on est coincées ici. Et tu m'envoie les Anormaux à la porte. Vite! C'est le seul moyen pour que tu sortes ici, et pour que les nôtres soient libres. »

La femme lui jeta un regard implorant tellement vrai qu'elle voulut y croire, croire qu'elle les relâcherait puis elle se souvint qui elle était. Un monstre. Un de leur espèce qui avait pactisé avec les ennemis. Quelqu'un d'indigne de confiance. Elle rassembla ses forces, car pour elle courir était épuisant, et courut vers la première porte. Elle fit glisser la carte dans la fente et la porte s'ouvrit avec un cliquetis assourdissant. Il fallait faire vite. Elle entra dans la cellule et dit aux Anormaux de courir vers la porte le plus vite qu'ils voulaient. Malheureusement ils ne voulaient pas la croire, ils avaient été tellement de fois trahis qu'ils ne voulait plus faire confiance à d'autres qu'eux même. Lena poussa un soupir résigné et poussa tout son pouvoir contre le petit tabouret qui était le seul meuble de la cellule, en dehors d'une couchette en bois. L'objet décolla de quelques centimètres, assez cependant pour convaincre les deux Anormaux qui sortirent en courant vers la porte. La jeune fille courut vers la prochaine porte mais elle avait perdu beaucoup trop de temps. Il restait encore au moins cinq portes, et aucuns ne voulaient la croire... Elle convainct le plus vite possible tous les Anormaux puis s'élança à leur suite, le pas chancelant, complètement épuisée. Rosalie, entourée des douze Anormaux attendait devant la porte, impatiente. Lena arriva enfin à la porte et en essayant de cacher sa fatigue, elle se tourna vers la femme.

"Bon qu'est-ce que tu attends ? On a pas toute la journée, il faut y aller !"


(Sans commentaire --" c'est bon ou tu veux que je continue ??)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosalie A. Clarkson
Proie effarouchée
► Fugitif
avatar

Messages : 101
Date d'inscription : 26/08/2011
Age : 21
Citation : Ce n'est pas parce qu'ils sont nombreux à avoir tort qu'ils ont raison
Avatar : Taylor Swift

MessageSujet: Re: Infiltration & évasion. Mais c'est pas aussi simple. (PV Lena)   Mer 19 Oct - 14:32

Rosalie suivit des yeux Lena, se demanda un instant si elle n'allait pas faire l'idiote et décider de ne pas l'aider. Mais la jeune femme se mit à courir, luttant contre une fatigue que Rosalie avait remarqué, et ouvrit la première porte. La Rebelle eut un instant de doute en voyant le temps qu'elle passait à l'intérieur de la cellule, puis comprit que c'était les Anormaux qui ne voulait croire en leur libération. Le premier duo marche vers Rosalie, et elle les observa rapidement. Ils étaient visiblement désemparés par la fuite qui s'annonçait, mais une petite lueur d'espoir ranimait leur yeux, et elle surpris un ou deux sourires hésitants. Cela ne l'émue absolument pas, et elle n'eut aucun scrupule à les envoyer dans un endroit similaire à leur prison.

« Lena et moi faisons parti d'un groupe libérant les Anormaux. »

Pour prouver ses dires, elle changea la couleur de ses yeux en un bleu innocent.

« Quand tout le monde sera libéré, il faudra partir en courant et de tous les cotés pour dérouter les soldats. Une fois que vous êtes certains de ne pas être suivi, rendez vous sur Oak's Hill, nous vous aiderons à fuir plus loin. »

Elle répéta ça à tous les Anormaux, douze au total, changeant à chaque fois un détail de son visage.

"Bon qu'est-ce que tu attends ? On a pas toute la journée, il faut y aller !"

Elle hocha la tête et déclara à tout les fuyards:

« Il va falloir courir le plus vite possible. Ceux qui ont un pouvoir offensif, utilisez le. Maintenant, en va essayer d'avancer d'abord sans bruit et dès qu'on est repéré, on cours. »

Elle se mit à leur tête, en indiqua à Lena de faire de même. Elle n'eut pas le temps de vérifier qu'elle s'exécutait, un soldat arrivait, le remplaçant promis par le blessé. Il y eut une seconde de flottement, puis il porta sa main à son talkie-walkie et s'apprêta à donner l'alarme. Rosalie ne lui en laissa pas le temps, bondissant sur lui, elle lui arracha l'appareil puis lui griffa le visage. Un Anormal profita de sa distraction pour l'assommer avec un extincteur et il s'écroula au sol. Il continuèrent à avancer, Rosalie à leur tête. Elle se rappela du chemin et ils purent avancer longtemps sans rencontrer personne. La porte de sortie était en vue quand deux gardes les virent et donnèrent l'alarme. Une sonnerie assourdissante se mit à retentirent, et un grand remue-ménage se fit entendre dans le camp.

« Courez! »

Ils s’exécutèrent sans hésitation et se ruèrent vers la porte. Rosalie sortit la première et rejoignit en courant la Jeep, où le rebelle les attendait toujours. Les Anormaux franchirent la grille et la psychopathe se mit à chercher de yeux Lena. Fatiguée comme elle devait l'être, elle ne pouvait envisager de s'enfuir à pied.

(tu pourrais leur avoir parlé pendant qu'elle assommait le soldat ou juste après.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lena Wate
Proie effarouchée
► Fugitif
avatar

Messages : 132
Date d'inscription : 02/09/2011
Age : 20
Citation : La Vie est un entrelacs de Voies au milieu desquelles tu te traces la tienne.
Avatar : Kay Panabaker

MessageSujet: Re: Infiltration & évasion. Mais c'est pas aussi simple. (PV Lena)   Mer 19 Oct - 15:41

Rosalie hocha la tête et se tourna vers les fuyards.

« Il va falloir courir le plus vite possible. Ceux qui ont un pouvoir offensif, utilisez le. Maintenant, en va essayer d'avancer d'abord sans bruit et dès qu'on est repéré, on cours.»

Lena la suivit en tête des fuyards. Elle se demandait pourquoi la femme faisait tout cela, c'était sûr qu'il y avait un piège quelque part... Un soldat, sûrement celui que le soldat blessé avait appelé pour le remplacer, arrivait dans leur direction. La jeune fille, voyant que la rebelle bondissait vers lui, saisit sa chance de découvrir le piège et de le déjouer. Elle s'avança vers l'Anormal le plus proche, un jeune homme d'un vingtaine d'années, tentant de cacher sa fatigue.

"Il faut qu'on court vers où déjà ?"

Il lui répondit d'une voix grave et presque aussi épuisée que la sienne.

"Oak's Hill"

Lena pâlit. Oak's Hill. L'endroit où la jeep des rebelles les attendait. Elle comprenait maintenant. Les pauvres fuyards croyaient courir vers la liberté mais ils ne couraient que vers de nouvelles années d'esclavage. Elle regarda Rosalie, toujours aux prises avec le soldat. Comment une femme qui aurait pu être si gentille, une femme qui aurait pu l'aider à délivrer tous les anormaux emprisonnés chez les rebelles et les militaires, pouvait-elle pactiser ainsi avec ceux ayant juré de les esclavager ? Pourquoi trahissait-elle les sien ? Elle ne la comprendrait jamais. Sans prendre plus de précautions, c'était de toute façon inutile puisque l'alarme de détresse retentit. La pseudo générale n'allait pas tarder à leur donner l'ordre de courir. Il fallait faire vite. Elle se tourna vers l'Anormal qui avait l'air complètement perdu.

"Ecoute-moi bien. Il ne faut surtout pas que tu cours vers Oak's Hill, c'est un piège, cette femme fait partie des rebelles, j'ai été obligée de l'aider à accomplir sa mission qui est de vous ramener chez eux. Dis à tous les autres de courir le plus vite possible dans la direction opposée, dans la forêt, courez autant que vous pouvez, fuyez, il ne faut pas qu'ils vous retrouve."

Il partit à toutes jambes prévenir les autres et la jeune fille sortit à sa suite. Sa vue se brouillait, elle avait tellement peu de forces... Elle s'appuya quelques secondes contre la porte, incapable de faire un pas de plus.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosalie A. Clarkson
Proie effarouchée
► Fugitif
avatar

Messages : 101
Date d'inscription : 26/08/2011
Age : 21
Citation : Ce n'est pas parce qu'ils sont nombreux à avoir tort qu'ils ont raison
Avatar : Taylor Swift

MessageSujet: Re: Infiltration & évasion. Mais c'est pas aussi simple. (PV Lena)   Mer 19 Oct - 18:57

(juste pour être sûre, Rosalie elle doit aller l'aider, ou tu veux que Lena se fasse prendre ou s'enfuie des Rebelles?)

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lena Wate
Proie effarouchée
► Fugitif
avatar

Messages : 132
Date d'inscription : 02/09/2011
Age : 20
Citation : La Vie est un entrelacs de Voies au milieu desquelles tu te traces la tienne.
Avatar : Kay Panabaker

MessageSujet: Re: Infiltration & évasion. Mais c'est pas aussi simple. (PV Lena)   Mer 19 Oct - 20:51

Ben je sais pas trop, fin en tout cas faut qu'elle reste chez les rebelles parce que sinon j'peux plus faire de rps avec Rosalie et moi j'la trouve fun ^^


Edit Hana : Je le redis encore une fois, si vous voulez discuter de votre RP, faites le dans des endroits plus appropriés : le Site de rencontres, les MP ou bien la CB. Ici, n'écrivez que votre RP.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosalie A. Clarkson
Proie effarouchée
► Fugitif
avatar

Messages : 101
Date d'inscription : 26/08/2011
Age : 21
Citation : Ce n'est pas parce qu'ils sont nombreux à avoir tort qu'ils ont raison
Avatar : Taylor Swift

MessageSujet: Re: Infiltration & évasion. Mais c'est pas aussi simple. (PV Lena)   Ven 21 Oct - 20:52

Rosalie ne trouvait pas Lena. Son âme sans sentiments ne laissait pas de prise à l'inquiétude ou au stress, elle se demandait seulement ce qu'impliquait la disparition de l'Anormale pour sa situation chez les Rebelles. Elle allait se résigner à partir quand elle aperçu la jeune fille à la porte du camp, se tenant à grandes peines à la porte. Elle soupesa le pour et le contre, puis repartit d'un pas rapide vers le camp, avec le visage de la générale Clay. Plusieurs soldats s'approchaient en courant pour prendre en chasse les fuyards et la situation commençait à sentir sacrément le roussi pour la psychopathe. Estimant que le jeu en valait la chandelle, elle continuait à marcher vers ce qui pourrait être sa futur prison, imitant de son mieux une générale face à une évasion en masse. Elle put rejoindre la porte et se pencha sur Lena:

« Je te sauves d'une vie misérable en risquant la mienne, j'espère que tu remarques ça. »

Elle lui permit de s'appuyer sur son épaule et la supporta sur une dizaine de mètres. Elle regardait autour d'elle. Certains soldats commençait à le regarder bizarrement, même s'ils n'avaient pas vraiment le temps de réfléchir. L'un d'eux s'approcha et demanda à Rosalie:

« Générale Clay, que faîtes vous?
- Ce camp est une véritable passoire, je ne peux pas laisser une Anormale avec une telle puissance ici. Elle a peut être l'air à moitié morte là, mais elle peut fortement influencer le cours de la guerre contre les Rebelles, ont ne peux pas prendre le risque de la perdre.
- Mais...
- Vous avez une dizaine d'Anormaux en fuite, vous croyez pas que vous avez mieux à faire que de questionner votre supérieure? »

Le soldat battit en retraire, mais s'il semblait encore hésitant. Rosalie réussit à atteindre la voiture et poussa sans délicatesse Lena à l'arrière. Le Rebelle était toujours au volant, visiblement très inquiet. Rosalie allait s'asseoir elle aussi quand le soldat au nez cassé sortit brusquement en criant:

« La Générale Clay est une traîtresse! »

Rosalie se jeta dans le Jeep et claqua la porte pendant que le Rebelle partait au quart de tour. Il eut un instant de flottement dans la cour du camp, puis un soldat brandit son arme. La Jeep était déjà sur la route, mais ils tirèrent une longue slave sur le véhicule. Rosalie se pencha en avant et ne se releva qu'une fois que le bruit de balles arrêté. Elle jeta un cou d'oeil derrière elle, et vit que le camp était déjà à une centaine de mètres. Elle regarda ensuite sur la banquette arrière, Lena semblait toujours vivante. Ce ne fut que quand elle vit le virage devant eux et remarqua que la voiture ne tournait pas qu'elle comprit qu'elle avait oublié un occupant. Le conducteur était affalé sur le volant, une tâche rouge dans le dos. L'esprit froid de Rosalie lui permit de ne pas paniquer, et elle donna un grand coup de volant pour suivre le virage. Elle se pencha ensuite derrière le Rebelle, ouvrit la porte et le poussa sans sentiments sur le bord de la route. S'il n'était pas mort, tant pis pour lui. Tout en maîtrisant le volant d'une main, elle s'assit sur la place du conducteur et repris le contrôle de la Jeep.
La mission avait faillit lui faire perdre la vie, et avait tué un Rebelle. Les Anormaux avaient intérêt a être au rendez-vous, sinon elle allait maudire ce jour jusqu'à la fin de sa vie.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Infiltration & évasion. Mais c'est pas aussi simple. (PV Lena)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Infiltration & évasion. Mais c'est pas aussi simple. (PV Lena)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Veut voir Abdel mais tomber sur Nirina (Pv elle)
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »
» Aristide : « Sélection mais pas d’élections ! »
» Haitiinfos: Il n'est pas neutre mais il essaye d'être objectif
» Ah non, mais c'est quoi, ça?!?! (pv Saria J. Drakoya) [Abandonné ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Premiers pas... :: Archives :: Anciens RPs-
Sauter vers: