AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chercher une Anormale dans les Rocheuses c'est comme chercher une aiguille dans une botte de foin. Parfois, on trouve. [PV Senna]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chris M. Clarkson
Contestataire corrompu
► Administrateur
avatar

Messages : 147
Date d'inscription : 26/08/2011

MessageSujet: Chercher une Anormale dans les Rocheuses c'est comme chercher une aiguille dans une botte de foin. Parfois, on trouve. [PV Senna]   Dim 28 Aoû - 17:48

Il était tôt. Le ciel était d'un bleu clair, presque pur. Quelques moutons blancs jouaient avec les rayons du soleil matinal. La route n'était pas goudronnée, ce n'était que de la terre parsemée de cailloux et de trous. Mais mon Pick-up passait partout. J'allais bientôt arriver à Gunnison, près du canyon du même nom. C'était sans doute la dernière ville que j'allais traverser. Si on peut appeler ça une ville, bien sur. Dans les Rocheuses, le paysage ne change pas. Pas de traces de dégats causés par la guerre. Il y a toujours la montagne, la verdure. Le refuge parfait. Mon costard-cravate me génait. Ce n'était pas du tout ma tenue habituelle. Mais bon, il fallait bien assurer ma couverture. Agent des impôts. J'avais rendez-vous chez Senna Syffer. Enfin, pas vraiment. Mais bon, je me comprend. J'ai dépassé la pancarte indiquant l'entrée de la ville. Il n'y avait qu'une seule grande rue, je trouvais donc facilement la seule supérette du coin. J'achetais juste un paquet de chips et une bouteille de Coca. Histoire de manger un peu en route. Histoire de m'assurer que je n'étais pas sur une fausse piste, je conversais un peu avec la caissière.
" Bonjour, je me rend chez Mlle. Syffer. Il faut bien prendre la route à gauche en sortant de la ville ? "
" Et bien ... Oui, mais qu'allez vous faire la-bas ?, demanda t-elle, méfiante. "
" J'ai rendez vous. Je suis agent des impôts. "
" Oh." Elle baissa la voix. " Méfiez vous. On dit qu'elle est étrange. "
" Vraiment ? Et bien, je ferais attention. Au revoir ! "
Je dissimulai un sourire. Cette jeune fille paraissait prometteuse. Tant mieux. Je déteste perdre mon temps. Je remontai dans le pick-up. J'ai roulé pendant encore une bonne heure avant d'arriver devant un espèce de taudis. Ca correspondait à la photo qu'on m'avait fournie. Je sortis de la voiture et m'approchais du semblant de porte. Je me composai un sourire de circonstance puis je toquai à la porte. Allait-on m'ouvrir ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Chercher une Anormale dans les Rocheuses c'est comme chercher une aiguille dans une botte de foin. Parfois, on trouve. [PV Senna]   Lun 29 Aoû - 17:27

Senna jeta un vague regard par la fenêtre. Rocher. Rocher. Et ... Rocher ? Toujours le même paysage triste et désolé. Toujours la même lumière grisâtre que diffusait le soleil sur cette océan de rocaille... Tout était si prévisible ici, si récurrent, si répétitif, chaque jours étaient le même que le précédent, chaque jours étaient une nouvelle torture, chaque jours était un peu plus de solitude ... Un peu plus de souffrance. Mais au moins il n'y avait personne à qui faire du mal, à qui extirper le moindre de ses secrets. Oui, au moins, le monstre était terré dans son entre, loin de toute civilisation. Elle grimaça en inspectant d'un peu plus prêt sa chambre ; certes tout était impeccablement rangé - elle n'avait que ça à fait d'un coté - mais on ne pouvait pas exactement dire que la modernité soit arrivé jusqu'à ces lieux. Pas l'ombre d'une télévision, d'un ordinateur ou encore d'un poste radio à l'horizon... En admettant qu'on puisse avoir la moindre onde de réseau dans le coin. Et puis pour faire quoi ? Pour entendre parler des dernières guerres et les derniers morts du jour ? Pour entendre des soldats se vanté d'avoir capturé de pauvre gens sans défense ? Oui, si c'était ça, pas étonnant qu'elle n'en ait pas chez elle.
Elle s'allongea sur son lit avec un petit soupire de dépit et prit un livre sur sa table de chevet. ça, les livres, c'était bien la seule chose qui lui apportait un peu de plaisir dans cette existence sans surprise ... Au moins, un simple coup d'oeil à la couverture lui permettait de s'assurer qu'on ne lui parlerait pas de guerre ou de bourrage de crâne politique. Au moins, ceux-ci lui permettait de s’évader un peu de la récurrence de ses journées, de voguer au rythme des lignes vers de nouveaux horizons moins sombres et ternes qu'a l'accoutumé. Mais aujourd'hui elle n'arrivait pas à se concentrer ; cela devait faire le millième bouquin qu'elle parcourait en un mois ... Elle se redressa en serrant ses mains contre sa tête. Elle allait pas s'en sortir à ce rythme là, elle allait pas s'en sortir ... Elle allait y rester si ça continuait. Elle savait qu'il fallait qu'elle bouge, qu'elle sorte de sa léthargie, ne serait-ce que pour faire le tour d'un désert sans le moindre intérêt. Oui, elle le savait parfaitement. Elle ne pouvait pas continuer à lire des livres toute la journée, à se nourrir de quelques boites de converses dégoutantes à moitié périmé et à rester le plus clair de sa journée enfermé dans cette petite baraque qui manquait de s’effondrer à chaque souffle de vent un peu trop prononcé. Elle sentit à cet instant qu'elle était à deux doigts de craquer.
Mais non ma pauvre Senna, ce n'est pas raisonnable tout ça ... Être seule ne signifie pas te laisser aller, idiote ! Tu vas pas chialer maintenant, hein ? T'as vécu bien pire alors ferme-là et reprend-toi ... Idiote !
Senna se força à respirer. Elle en avait marre. Marre de ces foutus bouquins. Marre de ce putain de silence. Marre de ces rochers, là, là tous ces rochers qui la narguaient avec leur uniformité à la noix. Marre. Marre. Mar...
On toqua à la porte.
Senna tressaillit. Quelqu'un était là !? Elle blêmit en apercevant le gros pick-up par la fenêtre. Merde. On l'avait retrouvé. Non, que racontait-elle ? Si l'armé l'avait retrouvé, il n'y aurait pas qu'un ridicule petit camion là dehors, mais toute une cargaison. Elle s'approcha de la porte et d'un coup d'oeil remarqua tout de suite que l'homme qui avait toqué était à priori seul et vêtu d'un élégant costume noir. Une feinte ? Quoi d'autre de toute façon ? Qui pouvait bien oser s'aventurer dans un coin pareil ? Senna ne se faisait pas beaucoup d'illusion à ce sujet, pourtant avait-elle vraiment le choix ? Ce type avait un véhicule et elle avait tout au plus un petit vélo à moitié rouillé pour parcourir des kilomètres de rocaille. Elle n'avait pas le choix. Juste, rester le plus naturelle possible et éviter le regard de son interlocuteur. Évidement, elle aurait pu savoir qui il était d'un simple coup d'oeil, mais elle avait trop peur de ses visions, elle avait trop peur d'y lire des atrocités dont elle ne pourrait pas supporter la vue, trop peur de rester figée pendant des minutes et des minutes face à cet homme sans pouvoir aligné ne serait-ce qu'un mot.
Senna prit une longue inspiration et ouvrit la porte d'un geste décidé, s’efforçant de regarder derrière l'homme pour ne pas trop attiré l'attention au premier coup d'oeil et lança :
" Euuh ... Excusez-moi ? Vous cherchez ?
Elle avait peur de la réponse mais elle fit de son mieux pour adopter le ton le plus anodin possible. Peut-être qu'il s'était juste égaré ... Qui sait ?
C'est ça ma petit Senna, on y croit, on y croit ...
Revenir en haut Aller en bas
Chris M. Clarkson
Contestataire corrompu
► Administrateur
avatar

Messages : 147
Date d'inscription : 26/08/2011

MessageSujet: Re: Chercher une Anormale dans les Rocheuses c'est comme chercher une aiguille dans une botte de foin. Parfois, on trouve. [PV Senna]   Lun 29 Aoû - 18:51

Il y eut des bruits de pas, les craquements d'un plancher trop usé. La porte s'ouvrit en grand, dévoilant un petit bout de femme. Je lui donnais à peine 18 ans. Elle était un peu plus petite que moi, brune. De grands yeux bleus. Ses traits étaient marqués par tout ce qu'elle avait enduré jusqu'à lors. Je remarquais qu'elle évitait soigneusement mon regard, fixant un point au loin, derrière moi. Y'avait-il quelque chose ? Etait-ce une ruse pour me déconcentrer ? Ou peut-être était-ce autre chose ? Elle paraissait plutôt inoffensive mais j'avais appris à me méfier. Mais bon, j'allais pas me torturer l'esprit juste pour savoir si je devais me retourner ou non. Donc je le fis. A priori il n'y avait rien. Rien n'avait bougé. Il y avait juste le vent qui remuait les feuilles dans les arbres. Pouvait-elle voir des choses cachées ? Evitait-elle seulement mon regard ? Cette jeune fille paraissait prometteuse. Mais il fallait en être sur et certain. Ne pas bruler les étapes, aller trop vite. Ne pas dévoiler son jeu. Rester attentif aux détails. Ne pas se déconcentrer. Une erreure pouvait être fatale, qui sait ce qu'elle pouvait faire ?
Elle lança d'un ton décidé : " Euuh ... Excusez-moi ? Vous cherchez ? "
Ah, qu'elle était mignonne à ne pas savoir ce qui l'attendait. Ne trouvez-vous pas cela attendrissant de voir votre proie qui ne sait pas encore qu'elle ne peut pas échaper à son chasseur ?
Je répondis d'une voix que j'espérait aimable : " Bonjour, vous êtes bien Mlle Syffer ? Je suis Matthew Richards, agent des impôts. "
Je ne souris pas. Non, ça ne colle pas avec un agent des impôts. De toute façon, je n'aime pas sourir. Pourquoi est-ce que je sourirais ? J'avais hâte d'en savoir plus. Et si c'était réellement une anormale, accepterait-elle de se joindre aux rebelles ? Quelles étaient ses opinions ? Elle ne paraissait pas riche, et plutôt isolée. L'argent et la famille ne serait pas des problêmes. Je la soupçonnais de se cacher. Les rebelles lui offriraient un abris sur et protégé. Cela pouvait être un argument de choix. Mais bon, un agent des impôts ne tergiverse pas sur ses chances de rcruter une anormale. Autant me contenter de mon rôle.
Déjà, si nous voulions avancer, il fallait peut-être rentrer.
" Hum ... Peut-être pourrions nous passer à l'intérieur ... ? "
Ce serait déjà un bon début ... N'est-ce-pas ?
Elle ne répondit pas. Elle se contenta d'hocher la tête puis de s'effacer pour que je puisse entrer. Elle referma la porte derrière moi. La seule source de lumière provenait des quelques fenêtres. Il n'y avait pas grand chose. Deux fauteuils, un lit, un petit coin cuisine. Elle indiqua du menton un des fauteuils. Je pris ce geste pour une invitation et je m'installai. Il était confortable, bien qu'un peu défoncé. Elle s'assit également. Pas très bavarde. Son regard était toujours fuyant. Ses yeux étaient inquisiteurs mais ils fixaient mon front, ou autre chose, peut-être.
" Je suppose que vous savez pourquoi je suis ici ? Il se trouve que vous n'avez pas payez vos impôts. "
Aucune réaction.
" Quand la caissière de la supérette de Gunnison m'a dit que vous étiez bizarre, elle entendait peut-être par la que vous ne parliez pas beaucoup ... Ce n'a pas l'air d'être son cas à elle. "
Allait-elle réagir ? Je l'espérait. Cela ferait une preuve de plus.

_________________


Dernière édition par Chris M. Clarkson le Mar 30 Aoû - 12:32, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Chercher une Anormale dans les Rocheuses c'est comme chercher une aiguille dans une botte de foin. Parfois, on trouve. [PV Senna]   Lun 29 Aoû - 19:01

- Bonjour, vous êtes bien Mlle Syffer ? Demanda-t-il poliment.
Aïe.
- Je suis Matthew Richards, agent des impôts.
Tu y crois à ton mensonge ?
Peux de chance pour que ça soit vrai ... Quoi qu'elle n'avait pas payé ses impôts depuis bien longtemps ... Trop longtemps.
- Hum ... Peut-être pourrions nous passer à l'intérieur ... ? "
Senna hocha la tête pour l'inviter à entré. Enfin ... Inviter était un bien grand mot, elle lui aurait volontiers ordonné de partir sur le champs, mais ... Elle ne pouvait pas. Foutu mec des impôts ... Il avait pas quelqu'un d'autre à embêter, tiens ?
Elle referma la porte et fit un geste de la tête en direction du fauteuil pour l’incité à s'assoir. C'est ce qu'il fit et elle de même avec la chaise en face de lui. Elle ne prononça pas un mot. Ne fit pas un bruit, maudissant en silence le moment où elle avait ouvert à ce type.
- Je suppose que vous savez pourquoi je suis ici ? Il se trouve que vous n'avez pas payez vos impôts. "
Tsss ... Pour la piaule où elle habitait, qu'est-ce que voulais dire un impôt ? Ce taudis de méritait pas qu'on y dépense ne serait-ce qu'un centime. Et puis elle n'avait plus d'argent de toute façon ... Ben quoi, il voulait pas qu'elle aille faire la quête, si ? Elle n'aurait même pas été capable de regarder personne dans les yeux, alors il valait mieux laisser tomber tout de suite...
Elle resta silencieuse, à la fois irritée et embarrassée.
- Quand la caissière de la supérette de Gunnison m'a dit que vous étiez bizarre, elle entendait peut-être par là que vous ne parliez pas beaucoup ... Ce n'a pas l'air d'être son cas à elle. "
Re-Aïe. Cette allusion était-elle aussi anodine qu'elle voulait le faire croire ? Senna n'en était pas certaine. Ou bien était-ce de l'humour ? Si ce fut le cas, son visage resta parfaitement imperturbable.
- Depuis quand un agent des impôts parle de ses clients à une caissière de supérette ? Fit-elle observer froidement.
Depuis quand ce petit merdeux venait fourrer son nez dans ses affaires ? Elle se résigna finalement à répondre :
- Je n'ai pas l'argent pour payer, lâcha-t-elle finalement. Vous voulez que je fasse quoi ? Vous voulez que je ...
Emportée par son élan de colère, elle croisa son regard l'espace d'un instant. Ce ne fut que le temps d'un battement de cils, juste une fraction de seconde. Mais ce fut suffisant pour qu'elle voit. Pas tout, non, juste une infime partie. Juste une pensée qui l'avait traversée.
Elle se figea.
Il la voulait. Il la voulait, elle. Il n'était pas agent des impôts comme elle s'en doutait. Il était quelqu'un d'autre. Soldat ? Rebelle ? Elle l'ignorait, elle n'avait pas eut le temps de voir. Et elle ne voulait pas voir. Non, elle ne voulait pas. Elle fit tout son possible pour se concentrer sur le sol et ne surtout pas levé son regard vers l'homme. Qu'est-ce qu'elle devait faire ? Faire mine que rien ne c'était passé et qu'elle était tout à fait normale ? Là, c'était raté. Complètement raté. Elle se sentit paniquer ; bordel, bordel ... Qu'est ce qu'elle devait faire, bordel !?
- Je ... Qu'est ce que vous me voulez ? Murmura-t-elle en continuant à fixer le sol. Qui êtes-vous ? Qui êtes-vous vraiment ?
Si c'était l'armé, elle était foutue. Elle ne voulait pas revenir là-bas. Non. Non, elle ne voulait pas.


Dernière édition par Senna Syffer le Mar 30 Aoû - 13:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Chris M. Clarkson
Contestataire corrompu
► Administrateur
avatar

Messages : 147
Date d'inscription : 26/08/2011

MessageSujet: Re: Chercher une Anormale dans les Rocheuses c'est comme chercher une aiguille dans une botte de foin. Parfois, on trouve. [PV Senna]   Mar 30 Aoû - 14:46

" Depuis quand un agent des impôts parle de ses clients à une caissière de supérette ? "
Mais c'est qu'elle avait du répondant cette petite. Elle parlait pas beaucoup mais quand elle le faisait, c'est avec cynisme. Et j'aimais ça. Avait-elle percé sa couverture à jour ? Peut-être pas car elle ajouta, d'un ton résigné :
" Je n'ai pas l'argent pour payer. Vous voulez que je fasse quoi ? Vous voulez que je ... "
Elle ne finit pas sa phrase. Elle avait croisé mon regard. Pas longtemps, non. Juste un bref instant. Elle se figea. On aurait dit qu'elle était malade. Elle baissa la tête mais je voyais ses yeux grands ouverts. Elle paniquait. C'était une Anormale. Et maintenant ? Avec son pouvoir, et sa maladie mentale, elle était potentiellement dangereuse et incontrolable. Il fallait que je fasse attention. Et quel était son pouvoir ? Qu'avait-elle vue ou ressentie en croisant mon regard ? Savait-elle qui j'étais ?
" Je ... Qu'est ce que vous me voulez ? Qui êtes-vous ? Qui êtes-vous vraiment ? "
Elle savait des choses. Je ne savais pas quoi exactement mais elle savait. Il valait mieux que je joue la carte de la sincérité.
" Et bien ... Par où commencer ... Tu es une Anormale, n'est-ce pas ? "
En fait cette question n'attendait pas de réponse. Je pris une grande inspiration et je me lancai.
" Je ne sais pas ce qui s'est passé quand tu m'as regardé mais disons ... Que cela ... M'intéresse. Mon vrai nom est Chris. Chris, j'hésitai, Clarkson. Je fais parti des rebelles. Je ne te veux pas de mal. Tu sais, je te fais confiance. Je t'ai revélé mon nom et ce que j'étais. Tu pourrais me dénoncer, le gouvernement me retrouverais et je serais condamné à mort. "
Je fis un petit sourire désabusé.
" Si je suis venu aujourd'hui, c'est pour te proposer une place parmi les rebelles. Je ne connais ni ton passé ni ta vie actuelle mais tu te cache. Le bunker des rebelles est sur et protégé. Ce serait un bon abri pour toi, je pense. Les rebelles te protégerait. Bien sur, c'est disons ... Donnant-donnant. Nous t'offrons notre protection, un lit, de la nourriture. Bref tu ne manqueras de rien mais en échange tu dois nous aider. Nous avons besoin de gens comme toi si nous voulons renverser le gouvernement. Renverser cette putin de dictature. "
A ces mots, je serrai les poings en carrant la machoire.
" Ce marché te parait-il correct ? L'accepteras-tu ? Enfin, je te laisse réfléchir pendant quelques minutes. Lorsque tu l'auras trouvé, tu me donnera ta réponse. "
Qu'allait-elle dire ? Serait-elle d'accord ? Nourissait-elle une haine secrète contre les rebelles ? L'angoisse me serrait la poitrine. J'aurais aimé ne pas avoir à la forcer, voir à la violenter. C'était tellement plus simples quand les gens faisaient ce qu'on voulait de leur plein gré.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Chercher une Anormale dans les Rocheuses c'est comme chercher une aiguille dans une botte de foin. Parfois, on trouve. [PV Senna]   Mar 30 Aoû - 15:17

" Et bien ... Par où commencer ... Tu es une Anormale, n'est-ce pas ? "
Elle sut d’instinct que c'était une question rhétorique. Il savait. Il savait comme elle savait pour lui.
" Je ne sais pas ce qui s'est passé quand tu m'as regardé mais disons ... Que cela ... M'intéresse.
ça l’intéresse, ça l’intéresse ... Ils ont tous ce mot à la bouche. Elle les intéressait. Pourquoi ne pouvait-on pas lui foutre la paix !? Pourquoi on "s’intéressait" à elle, hein ? Pourquoi elle ?
- Mon vrai nom est Chris. Chris, il hésita, Clarkson. Je fais parti des rebelles. Je ne te veux pas de mal.
Ouf. Ce n'était pas l'armé. Enfin, un rebelle ... Ce n'était pas beaucoup mieux. Et puis là encore le "je ne te veux pas de mal", elle le connaissait. Oh oui, elle le connaissait.
- Tu sais, je te fais confiance. Je t'ai revélé mon nom et ce que j'étais. Tu pourrais me dénoncer, le gouvernement me retrouverais et je serais condamné à mort.
Il cherchait à la mettre en confiance. Mais c'était stupide, encore faudrait-il qu'il y ait un téléphone ou n'importe quoi pour appeler le gouvernement. C'était lui qui dominait la situation, pas elle. Il lui faisait croire qu'elle avait le choix, mais c'était faux. Et elle le savait parfaitement.
- Si je suis venu aujourd'hui, c'est pour te proposer une place parmi les rebelles. Je ne connais ni ton passé ni ta vie actuelle mais tu te cache. Le bunker des rebelles est sur et protégé. Ce serait un bon abri pour toi, je pense. Les rebelles te protégerait. Bien sur, c'est disons ... Donnant-donnant. Nous t'offrons notre protection, un lit, de la nourriture. Bref tu ne manqueras de rien mais en échange tu dois nous aider. Nous avons besoin de gens comme toi si nous voulons renverser le gouvernement. Renverser cette putin de dictature.
Ils ont besoin d'elles, hein ? Elle serait "protégée et choyée", hein ? Et puis quoi encore ? Il croyait vraiment à ces paroles l'autre idiot là ? C'était dégelasse. On allait la traité comme un objet, comme un outil et on lui disait qu'elle serait protégée.
Senna se leva brusquement et recula, effrayée.
- Partez. Si vous voulez mon bien comme vous le dites, alors partez tout de suite. Je ne veux rien avoir à faire avec vous. Ni avec l'armé. Ni avec personne. Foutez-moi la paix, laissez moi tranquille ... Je ... Partez. Partez, s'il-vous plait ...
Mais Senna savait qu'il n'allait pas partir. Elle le savait et cela la terrifiait. Elle ne voulait pas partir, elle ne voulait pas partir putain ...
A force de reculer elle finit par se retrouver dos au mur et cela acheva de l'effrayer.
- Je ... S'il vous plait ... Laissez-moi ... Je ... Je ... Je ne veux plus rien faire à personne, vous comprenez ? Plutôt mourir que servir l'armé encore une fois et ... Et je ne vous dénoncerais pas ... Laissez-moi ... Laissez-moi tranquille...
Revenir en haut Aller en bas
Chris M. Clarkson
Contestataire corrompu
► Administrateur
avatar

Messages : 147
Date d'inscription : 26/08/2011

MessageSujet: Re: Chercher une Anormale dans les Rocheuses c'est comme chercher une aiguille dans une botte de foin. Parfois, on trouve. [PV Senna]   Mar 30 Aoû - 17:54

La jeune fille se leva soudainement et recula, comme effrayée.
" Partez. Si vous voulez mon bien comme vous le dites, alors partez tout de suite. Je ne veux rien avoir à faire avec vous. Ni avec l'armé. Ni avec personne. Foutez-moi la paix, laissez moi tranquille ... Je ... Partez. Partez, s'il-vous plait ... "
Bien ... Sa allait être plus difficile que prévu. Il fronça les sourcils. Cette réaction le contrariait fortement. Mais ce n'était pas le moment de se laisser aller. Il ne pouvait pas se permettre d'avoir une crise maintenant. Il fallait qu'il reste calme à tout prix.
" Je ... S'il vous plait ... Laissez-moi ... Je ... Je ... Je ne veux plus rien faire à personne, vous comprenez ? Plutôt mourir que servir l'armé encore une fois et ... Et je ne vous dénoncerais pas ... Laissez-moi ... Laissez-moi tranquille... "
Paniquait-elle au point de croire que maintenant que je lui avais dis tout ça, elle allait pouvoir nous échapper ? Ou était-elle juste naïve ? J'allais devoir me montrer ferme mais pas trop dur. Je restai impassible lorsque je lui dis :
" Il y a juste un petit problême. Ta réponse n'est pas celle que j'attendais. Et je ne peux pas partir. Tu dois comprendre, et je pense que tu l'as déjà compris, que je ne peux pas te laisser t'évanouir dans la nature, et ce, quelques soit les promesses que tu peux me faire. "
Je repris mon souffle et guettait sa réaction. Comprenait-elle qu'elle n'avait pas le choix ?
" Maintenant que tu sais que tu dois venir, un second choix s'offre à toi. Soit tu te rend et je peux t'emmener sans difficulté soit tu résiste et je t'emmenerai par la force. Je te conseille la première proposition car la seconde pourrait te faire souffrir pour le même résultat. "

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Chercher une Anormale dans les Rocheuses c'est comme chercher une aiguille dans une botte de foin. Parfois, on trouve. [PV Senna]   Mar 30 Aoû - 19:03

- Il y a juste un petit problême. Ta réponse n'est pas celle que j'attendais. Et je ne peux pas partir. Tu dois comprendre, et je pense que tu l'as déjà compris, que je ne peux pas te laisser t'évanouir dans la nature, et ce, quelques soit les promesses que tu peux me faire.
Non. Non, elle ne voulait pas. Non. Non. Non, ça ne pouvait être vrai ... Bordel. C'était un cauchemars, c'était forcément un cauchemars ... Pourquoi ne voulait-il pas la laisser tranquille ? Pourquoi ne comprenait-il pas qu'elle aussi avait le droit d'avoir sa vie ? Non, décidément, il n'avait pas le droit ... Pas le droit ...
- Maintenant que tu sais que tu dois venir, un second choix s'offre à toi. Soit tu te rend et je peux t'emmener sans difficulté soit tu résiste et je t'emmenerai par la force. Je te conseille la première proposition car la seconde pourrait te faire souffrir pour le même résultat.
Se rendre ? Se rendre pour quoi faire ? Elle ne voulait pas se rendre, elle ! Elle ne voulait pas retourner là-bas, elle ne voulait pas faire souffrir plus de monde ... Se calmer, se calmer, se calmer ... ça ne servait à rien de paniquer, ce type ne ce laisserait pas attendrir. Elle devait le chasser par la force.
ça ne te sert à rien de trembler comme une conne là ... Idiote, va ! Réveille-toi là, il va t'arrêter si tu fais rien ! Bouge ... Aller, calme-toi, fais un petit effort ... Encore un peu ... Réfléchis maintenant ... Tu es une Anormale, tu t'en souviens de ça ? Sert-toi un peu de ton cerveau ... Idiote !
- Allez vous faire foutre ! Articula-t-elle entre ses dents serrés. Il n'est pas question que je vous suive. Réfléchissez ; en un coup d'oeil je connaitrais absolument tout de vous. Dans le moindre détails. Tous vos moindres secrets ... Parce que tout monde en a des secrets, n'est-ce pas ? Et j'imagine que ceux d'un rebelle de sont pas très beau à voir. Si vous m'emmenez là-bas je serais obligé de tout raconter à vos petits camardes ... Et croyez-moi je le ferais. Alors cassez-vous ou vous serez la risée de vos troupe jusqu'à la fin de votre vie.
Sa voix était assurée et sa détermination inébranlable. Elle ne voulait pas rejoindre les rebelles.
Un point c'est tout.
Revenir en haut Aller en bas
Chris M. Clarkson
Contestataire corrompu
► Administrateur
avatar

Messages : 147
Date d'inscription : 26/08/2011

MessageSujet: Re: Chercher une Anormale dans les Rocheuses c'est comme chercher une aiguille dans une botte de foin. Parfois, on trouve. [PV Senna]   Mer 31 Aoû - 10:28

J'avais l'impression qu'elle était complètement affolée, pourtant lorsqu'elle prit la parole, ce fut d'une voix dure.
" Allez vous faire foutre ! Articula-t-elle entre ses dents serrés. Il n'est pas question que je vous suive. Réfléchissez ; en un coup d'oeil je connaitrais absolument tout de vous. Dans le moindre détails. Tous vos moindres secrets ... Parce que tout monde en a des secrets, n'est-ce pas ? Et j'imagine que ceux d'un rebelle de sont pas très beau à voir. Si vous m'emmenez là-bas je serais obligé de tout raconter à vos petits camardes ... Et croyez-moi je le ferais. Alors cassez-vous ou vous serez la risée de vos troupe jusqu'à la fin de votre vie. "
Autant aucune de mes paroles n'avait semblé la touché, autant les siennes avaient frappés en plein dans le mille. Je m'efforçais de rester impassible. Au moins extérieurement. J'avais toujours réussi à cacher mes sentiments. Il fallait que je réfléchisse. C'était donc ça, son don ?! Lorsqu'elle regardait quelqu'un dans les yeux, elle voyait tout de sa vie. Or elle avait raison. Chacun a des secrests, plus ou moins glorieux. Et pour moi, il y avait Aloïs. Cette maudite gamine qui s'était cru supérieur. Elle n'avait pas le droit d'être la. Je l'avais prévenu. Elle l'avait payé de sa vie. Et après ... Après j'avais agi comme un lache. Mais comme il n'est jamais bon de ressasser le passé, je sentis la colère s'emparer de moi. Je conaissais bien cette sensation. Sentir cette rage, venue du fond du coeur, s'écouler dans votre corps. Elle paralyse votre cerveau, réveille vos muscles. Un vrai poison. Je sentais une veine battre sur ma tempe. La gauche. Je n'étais déjà plus qu'à moitié conscient de mes actes. Je me levai d'un bond, les poings serrés, la machoire carrée. Je savais que même engoncé dans mon costume, j'avais soudain l'air bien plus menacant. De quoi rabattre le caquet de cette petite insolente. Elle était toujours adossée au mur. Je me dirigeai droit sur elle et je l'attrapai par le col. Je la décollai un peu du mur puis la repoussai. Je la tenais toujours pour qu'elle ne parte pas puis je balançais mon poing dans le mur, juste à côté de son visage. Je me délectais de sa panique. C'était tellement bon de se sentir puissant, d'avoir une victime sur laquelle se défouler. Ma conscience était en état de veille. Il n'y avait que la violence qui me faisait agir désormais.
" Et bien, lui crachais-je au visage, on fait moins la maligne maintenant. Tu veux voir ma vie ? Et bah fais le si tu le désires. J'aurais pourtant cru que cela ne te plaisait pas tellement. Tu peux voir ce que tu veux, on ne te croira pas. Tu n'es rien alors que moi je suis craint et respecté. Et s'il le faut, je peux t'empêcher de parler. C'est-ce que tu veux ? Tu veux être considérée comme une moins que rien, une personne que l'on méprise alors que je t'offrais un niveau de vie correct ? Tu veux pourrir dans un trou à rat ? Nous avons ça aussi. Si tu refuse de coopérer nous pouvons te torturer. Est-ce cela que tu veux ? Je peux dire aux rebelles qu'ils peuvent t'utiliser comme ils le souhaitent. Tu n'es pas moche et beaucoup ont moins de scrupules que moi... Si tu ne fait pas d'histoires, je pourrais te préserver de tout ça. Réflechis bien, petite merdeuse. "
Sur ces bonnes paroles, je la balançais contre un autre mur et elle glissa à terre. J'arborai un rictus triomphant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Chercher une Anormale dans les Rocheuses c'est comme chercher une aiguille dans une botte de foin. Parfois, on trouve. [PV Senna]   Mer 31 Aoû - 11:16

Senna sut d'instinct que ses paroles avait fait mouche, non, pire ; elles l'avaient rendu furieux. Elle était peut-être allé ... Un peu loin non ? Non. Elle ne pouvait pas abandonner si près du but. Elle ne pouvait pas se rendre maintenant. Pas maintenant. Pas alors qu'elle avait touché une corde sensible chez son adversaire.
Puis, brusquement, le dénommé Chris se rua sur elle et l'attrapa par la col de sa chemise. Senna chercha à se dégager de son étreinte mais il était trop fort et son poing manqua de peu son visage. Son cœur s'arrêta de battre et elle n'osa plus respirer pendant un instant. Dans quelle merde elle c'était encore foutu ?
- Et bien, lui cracha-t-il au visage, on fait moins la maligne maintenant. Tu veux voir ma vie ? Et bah fais le si tu le désires. J'aurais pourtant cru que cela ne te plaisait pas tellement. Tu peux voir ce que tu veux, on ne te croira pas. Tu n'es rien alors que moi je suis craint et respecté. Et s'il le faut, je peux t'empêcher de parler. C'est-ce que tu veux ? Tu veux être considérée comme une moins que rien, une personne que l'on méprise alors que je t'offrais un niveau de vie correct ? Tu veux pourrir dans un trou à rat ? Nous avons ça aussi. Si tu refuse de coopérer nous pouvons te torturer. Est-ce cela que tu veux ? Je peux dire aux rebelles qu'ils peuvent t'utiliser comme ils le souhaitent. Tu n'es pas moche et beaucoup ont moins de scrupules que moi... Si tu ne fait pas d'histoires, je pourrais te préserver de tout ça. Réfléchis bien, petite merdeuse. "
Il la poussa violemment sur l'autre mur et elle tomba à terre. Bordel sa tête, sa tête ... Elle lui faisait si mal ... Tellement mal ... Elle pressa sa main sur son front pour dissiper la douleur ; sans succès. C'était pas possible ça ... Pas possible ... Elle ne pouvait pas se rendre. Non, elle ne pouvait pas ... Elle ne voulait pas.
Elle se redressa, toujours un peu sonné par le choc. L'enfoiré. Le sale ... Il allait voir. Il allait voir que "quelqu'un qui n'est rien" comme il disait, pouvait bien détruire la vie d'un homme "craint et respecter". Oui, il allait voir.
Elle rouvrit les yeux et croisa son regard sans la moindre hésitation. Il allait payer pour ça.
Senna pénétra alors dans un océan de haine incontrôlable, il régnait dans l'esprit de l'homme tant de chaos et de colère qu'elle crut étouffer. Elle aurait tellement voulu détourner le regard, ignorer tous les méfaits de ce type, mais elle ne pouvait pas. Elle ne devait pas. Elle devait tenir le coup ... Prenant son courage à deux mains, elle s'enfonça plus profondément dans ses si sombres songes ... Elle écarquilla les yeux en comprenant la raison de son accès de colère.
Aloïs.
Le coup. Le corps. La mer ... Elle ne put en supporter davantage et pressa de toute ses force ses mains contre ses yeux pour s'empêcher d'en voir davantage. Bordel, bordel, bordel ... Non ce n'était pas possible, bordel ...
Elle se rendit compte qu'elle tremblait de tout son corps.
Non, non, elle n'avait pas vu ça. Non ...
Mais si. Si, elle l'avait ressentie dans le moindre de ses membres. Cette envie de tué, cette rage, cette haine ... Elle l'avait reçu au plus profond d'elle. Elle l'avait senti, comprise ... Elle ne pouvait pas croire qu'il ait fait ça. Il n'avait pas tué cette fille par un simple accès de colère, il n'avait pas pu ... Bordel. Elle aurait voulu se dire de se reprendre, se traiter d'idiote pour s'empêcher de souffrir, pour agir, mais elle avait peur, tellement peur ... Trop peur. S'il s'en prenait à elle ? S'il la tuait comme il l'avait faire pour cette fille ? Elle n'avait même plus le courage de le faire chanter. Même plus le courage de lui dire de partir. Non, elle avait trop peur pour ça.
Elle recula à l'aveuglette et s'accula dans un coin sans même s'en apercevoir.
- Ne ... Ne me faite pas de mal, murmura-t-elle, terrifiée. Je me rends. Prenez-moi. Faites ce que vous voulez de moi. Mais ne me faite pas de mal ...
Elle se rendit compte que les larmes lui étaient montées aux yeux. L'idiote ... Quelle idiote. Elle chercha à les chasser, mais ses mains tremblaient toujours et elle n'arriva pas à les maitriser.
Cet homme n'était pas juste un rebelle.
Non, c'était aussi un assassin.
Revenir en haut Aller en bas
Chris M. Clarkson
Contestataire corrompu
► Administrateur
avatar

Messages : 147
Date d'inscription : 26/08/2011

MessageSujet: Re: Chercher une Anormale dans les Rocheuses c'est comme chercher une aiguille dans une botte de foin. Parfois, on trouve. [PV Senna]   Dim 16 Oct - 17:44

Ma vue était brouillée, tout prenait un aspect rougeatre. J'aurais voulu hurler. Sortir de ce corps. Me dire que je ne suis pas ce monstre. Ce monstre que Senna voit. Ses yeux sont tellement écarquillés qu'ont diraient qu'ils vont tomber. Il n'y a plus que l'apparence. Ses beaux yeux se sont plongés dans les miens. Sombres, injectés de sang. Fous. Elle suffoque. Je sais qu'elle découvre tous mes méfaits. Mes crimes. Aloïs. On ne peut pas revenir en arrière. Je ne peux pas me controler. Si l'envie m'en prenait, je pourrais la tuer sur le champ. La faire souffrir. La torturer jusqu'à ce qu'elle me supplie à genoux. Mon coeur bat plus vite. C'est ce que je veux. Un geste et je serais sur elle. Que pourais-je lui faire ? Lui casser toutes les phalanges de tout ses doigts ? Pas mal, pas mal. Elle recule. Je m'approche. La rage est en moi.

"Ne ... Ne me faite pas de mal, murmura-t-elle, terrifiée. Je me rends. Prenez-moi. Faites ce que vous voulez de moi. Mais ne me faite pas de mal ..."

Elle a peur. Peur de moi. Quelque chose dans son intonation me pétrifie.

" Tu n'as pas le droit de me juger !", eructais-je, hors de moi. " Tu ne me connais pas ! Tu n'as pas le droit, tu entends ?! "

Malgré ça, elle a accepté. Une onde de soulagement se propage dans mon corps. Mes muscles s'apaisent, mes nerfs se relachent. C'est la délivrance.

[A FINIR JVAIS MANGER]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chercher une Anormale dans les Rocheuses c'est comme chercher une aiguille dans une botte de foin. Parfois, on trouve. [PV Senna]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chercher une Anormale dans les Rocheuses c'est comme chercher une aiguille dans une botte de foin. Parfois, on trouve. [PV Senna]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Trèfle Greengrass ~ « “Trèfle” de plaisanterie, comme dirait un lapin dans un carré de luzerne... »
» alakazam sans échange ?
» Ou trouver les restes dans pokémon X et Y ?
» J'crois que même dans ma chambre c'est moins le bordel que dans ma tête
» [Tuto] Afficher une video sur le forum...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Premiers pas... :: Archives :: Anciens RPs-
Sauter vers: